Pare-vapeur et frein-vapeur : quelles différences ?

Pare-vapeur differences | France Energie Solidarite

“Un isolant étant sensible à l’humidité, ses performances se dégradent à cause de la vapeur d’eau. Ainsi, la pose d’un dispositif de protection s’avère nécessaire. Si le pare-vapeur assure une parfaite étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau, le frein-vapeur, lui, permet de réguler la pénétration de vapeur d’eau, c’est-à-dire l’humidité. Le premier est dédié aux pièces humides tandis que le second se destine aux pièces plus confinées.”

Pour garantir l’efficacité et la durabilité d’un isolant, il convient de le protéger par un autre matériau. Tel est le rôle d’un pare-vapeur et d’un frein-vapeur. Si tous deux consistent à protéger l’isolant de la vapeur d’eau, chacun possède une caractéristique particulière. Le choix du dispositif à utiliser dépend de plusieurs facteurs en termes de performance thermique. Quand utiliser le pare-vapeur ? Quand solliciter le frein-vapeur ? Trouvez les réponses à ces questions dans les lignes qui suivent.

A quoi servent un pare-vapeur et un frein-vapeur ?

Pare-vapeur ou frein-vapeur, il s’agit d’un dispositif totalement étanche à l’air. Ils ont ainsi pour rôle d’assurer que la vapeur ne stagne pas à l’intérieur des parois isolantes pour former des salpêtres, des champignons ou de la moisissure. De plus, une parfaite étanchéité des parois permet de limiter les fuites d’air et par conséquent, de réduire la consommation d’énergie. Toutefois, ces deux types de dispositifs se distinguent selon leur fonction.

Pare-vapeur, pour une parfaite étanchéité

En forme de feuille ou de membrane, le pare-vapeur sert à empêcher le transfert de la vapeur d’eau, de l’intérieur vers l’extérieur, à travers les parois de votre logement. Le pare-vapeur est alors constitué d’un film protecteur assez fin qui présente une très grande opposition à la diffusion de vapeur. Utilisé à l’intérieur, sur le côté chauffé, il se place entre l’isolant et le parement de finition.

Pare-vapeur | France Energie Solidarite

Frein-vapeur, pour une bonne régulation

Dispositif à faible étanchéité, le frein-vapeur consiste à réguler le passage de la vapeur. Il limite ainsi la quantité de vapeur qui traverse les parois dans le but de laisser l’enveloppe du bâtiment respirer. Associé à un isolant moins sensible à la vapeur d’eau, le frein-vapeur permet d’avoir une maison respirante, économique et écologique. Posé avec précaution, de manière à assurer une parfaite étanchéité au niveau des joints, le frein-vapeur assure une bonne régulation de l’humidité.

Frein-vapeur | France Energie Solidarite

Comment faire le bon choix ?

Pour bien choisir entre un frein-vapeur et un pare-vapeur, vous devez essentiellement prendre en compte deux critères : la ventilation de votre logement et le type d’isolant que vous souhaitez protéger.

Quel type de ventilation ?

Le pare-vapeur est un dispositif parfaitement étanche à l’air. De ce fait, il emprisonne quasiment l’air. Toutefois, ce mécanisme accélère les risques de condensation. Le développement des moisissures, des champignons et des salpêtres est alors plus rapide avec un pare-vapeur. Pour pallier ce défaut, un renfort de ventilation de type VMC s’avère nécessaire pour compléter un pare-vapeur, surtout dans les pièces humides (cuisine, salle de bain, etc.). Cela permet de limiter la condensation.

Ventilation VMC | France Energie Solidarite

Quant au frein-vapeur, il fonctionne comme un tissu pour les vêtements de sport. Il capture la vapeur d’eau, favorisant ainsi un séchage rapide. Ainsi, il permet d’avoir une isolation économique et respirante. Si vous disposez de pièces plus confinées, un frein vapeur hypo-régulateur sera plus efficace.

Quel type d’isolant ?

Le choix entre ces deux types de dispositifs dépend également du type d’isolant utilisé. En effet, certains isolants de type laine de roche sont moins sensibles à l’humidité. Ainsi, ils ne requièrent pas la protection d’un pare-vapeur, mais un frein-vapeur favorisera alors l’évacuation de la vapeur d’eau.

Type isolant | France Energie Solidarite

En revanche, d’autres isolants, comme les isolants biosourcés, sont plus sensibles à l’humidité et demandent une protection adéquate. Ces isolants nécessitent la pose d’un pare-vapeur avec une résistance élevée.

Quand faut-il choisir un pare-vapeur ou un frein-vapeur ?

Tout d’abord, vous devez savoir que le frein-vapeur n’est pas reconnu par les règlementations thermiques comme la solution principale pour protéger l’isolant de l’humidité. La loi n’impose que le pare-vapeur pour la protection adéquate d’une isolation par l’intérieur. Toutefois, pour mieux assurer la protection de l’isolant, l’utilisation de ces deux dispositifs est nécessaire selon les cas :

  • Dans les régions plus humides ou dans les pièces concentrées en humidité, l’utilisation d’un pare-vapeur est obligatoire. Si votre maison se trouve à une altitude de 800 mètres et plus (en montagne), un pare-vapeur est adéquat. Dans ces régions-là, l’humidité et la vapeur d’eau varient de manière importante.
  • Dans les pièces plus confinées ou pour les bâtiments se trouvant à moins de 800 mètres d’altitude, un frein-vapeur est adapté.

Choisir pare vapeur | France Energie Solidarite

Prix et où acheter des pare-vapeur et frein-vapeur

Disponibles dans les magasins de bricolage ou directement chez les fabricants, le pare-vapeur et le frein-vapeur se proposent sous forme de rouleau de 20, 30 ou 40 m2. Ils se posent avec une colle spécifique ou une agrafe. Le prix s’estime au mètre carré et varie entre 30 et 40 euros selon les performances de la membrane.

Prix Pare-vapeur | France Energie Solidarite

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *