Ponts thermiques : les zones sensibles qui altèrent le confort thermique

Ponts thermiques | France Energie Solidarite

“Les ponts thermiques peuvent causer une variation de température importante dans certaines zones de votre maison. Ils peuvent également être à l’origine d’une hausse de votre hausse facture d’électricité. Ce phénomène altérant le confort thermique dans une habitation survient sur les jonctions des murs, de la toiture, des fenêtres, etc. Suivez comment les détecter et les supprimer.”

Les déperditions énergétiques dans une habitation surviennent les plus souvent dans les endroits concentrés en ponts thermiques. Ces zones très sensibles altèrent la qualité de l’isolation et compromettent les performances de celle-ci. C’est quoi alors les ponts thermiques et comment influent-ils sur la qualité de l’isolation thermique de votre maison ? Explications.

Attention aux ponts thermiques !

Dans un logement, les ponts thermiques désignent des points de rupture entre les constructions dans une habitation. En effet, ce sont des zones de faiblesses où l’isolation est rompue en raison de son inefficacité sur différentes parties de la construction. Une fissure ou un vide laissant passer l’air constitue un pont thermique. Altérant l’isolation, les ponts thermiques constituent des endroits par lesquels le froid pénètre dans la maison et où la chaleur s’échappe.

Ponts thermique | France Energie Solidarite

Se situant aux points de rencontres dans une construction, les ponts thermiques se forment le plus souvent sur les murs et les fenêtres, entre le plancher et les murs, sur les balcons, entre la toiture et les murs, au niveau des montants des ossatures et des chevrons.

Ponts thermiques : sources d’inconfort et de hausse de votre facture

Le phénomène des ponts thermiques présente de nombreuses conséquences et altère le confort intérieur de votre habitation. Provoquant une forte condensation, ce phénomène peut faire apparaitre dans votre maison une forte hygrométrie (humidité dans l’air). Celle-ci va causer des dégradations de vos murs, charpentes ou encore les matériaux isolants utilisés. A long terme, l’hygrométrie peut endommager toute la structure du bâti.

Zones de faiblesse pour l’isolation, les ponts thermiques influencent non seulement la qualité de votre confort thermique mais aussi votre facture d’électricité.

Ponts thermiques : des effets de variation de température

Provoquant des déperditions thermiques, les ponts thermiques altèrent les performances de l’isolation et le confort thermique des occupants d’une maison. En effet, les zones de faiblesse laissent la chaleur intérieure s’échapper et vont transmettre à l’intérieur le froid venu de l’extérieur. Connu sous le nom de « paroi froide », ce phénomène refroidit les cloisons de votre logement mais aussi la température globale de votre habitation. Vous aurez alors la sensation de faire face à de nombreuses variations de température palpables, malgré la présence de chauffage.

Effets variation temperature | France Energie Solidarite

Une hausse de facture inévitable

Les déperditions thermiques créent non seulement une sensation d’inconfort, mais elles augmentent également la facture d’électricité de votre logement. En effet, plus les pertes en chaleur sont importantes, plus vos besoins en chauffage vont augmenter. Pourtant, les déperditions thermiques causées par ces zones de faiblesses s’élèvent à plus de 40 %. Votre facture d’électricité risque alors d’augmenter dans la même proportion.

Hausse Facture | France Energie Solidarite

Ponts thermiques : les signes qui alertent

La présence de ponts thermiques est invisible. Néanmoins, certains signes permettent de les détecter rapidement pour y apporter les traitements nécessaires. Ce sont généralement :

  • Une variation de température entre deux pièces : certaines zones sont plus froides que d’autres ;
  • Une facture énergétique qui augmente sans raison apparente ;
  • Une variation de température entre deux murs : un mur est plus froid qu’un autre ;
  • Des taches d’humidité sur un mur ;
  • Un problème de condensation.

Signes qui alertent | France Energie Solidarite

L’apparition d’un ou de plusieurs d’entre ces signes suffit à vous alerter sur la présence d’un pont thermique.

Bien traiter les ponts thermiques

A l’origine d’un pont thermique se trouve souvent une mauvaise isolation. S’il faut alors traiter les ponts thermiques, miser sur une isolation de qualité supérieure est indispensable.

Réduire les ponts thermiques avec l’isolation par l’intérieur

Solution peu onéreuse, l’isolation par l’intérieur permet de réduire les ponts thermiques. Elle consiste à poser des isolants sur les zones sensibles de la maison (mur, plafond, plancher, ou combles). Rapide à mettre en place, cette solution ne peut que limiter les ponts thermiques car elle ne traite pas vraiment la source du problème, c’est-à-dire à l’extérieur.

Réduire ponts thermiques | France Energie Solidarite

L’isolation par l’extérieur pour supprimer les ponts thermiques

Pour en finir définitivement avec les ponts thermiques, la meilleure solution consiste à réaliser une isolation par l’extérieur. En effet, de cette manière, le problème d’isolation est traité à la source. Plus précisément, l’opération portera sur la toiture ou les façades. Ce type d’isolation recouvre l’habitation en entier et limite les déperditions énergétiques. Cette technique permet également de gagner en place à l’intérieur de la maison.

Isolation extérieur | France Energie Solidarite

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *