Articles

Certifications isolation thermique : les 4 principaux certificats pour les matériaux isolants

“Souhaitez-vous une isolation thermique et acoustique performante pour votre logement ? Optez pour des matériaux isolants efficaces et de bonne qualité. Les certifications isolation thermique vous permettent de déterminer le matériau efficace et performant. Certifications Acermi, Qualibat, Cekal ou CSTBat… faites connaissance avec les 4 certificats attestant la qualité et la performance des matériaux isolants.”

Le meilleur moyen de vous assurer qu’un isolant est efficace est de choisir des matériaux de qualité. Difficile pourtant de trouver quel est l’isolant le plus performant du marché si vous vous fiez seulement sur ses caractéristiques. Pour vos travaux d’isolation, il existe des certifications isolation thermique pour vous aider à mieux choisir. Ces certificats attestent les performances et la qualité des isolants. Ils permettent, entre autres, de choisir un produit selon les capacités techniques des matériaux isolants. D’autres classifient les entreprises de construction en fonction de leurs compétences. Découvrez alors les 4 certifications isolation thermique validées pour l’isolation des logements en France.

1. La certification isolation ACERMI : pour tous les matériaux isolants

Etablie par l’Association pour la certification des Matériaux Isolants, la certification Acermi valide les caractéristiques d’un isolant thermique. Il s’agit de la résistance thermique ou mécanique, le comportement face à l’humidité, la réaction au feu, etc. Cette certification a pour objectif de permettre aux utilisateurs de choisir facilement. Elle leur permet aussi de mieux cibler le produit isolant correspondant à une utilisation précise.

Certification isolation ACERM | France Energie SolidariteI

La certification Acermi porte sur tous les types d’isolants : isolants minéraux, isolants naturels, isolants synthétiques ou isolants de nouvelle génération. Ainsi, si vous découvrez l’étiquette Acermi sur l’emballage d’un matériau isolant, cela signifie que le produit est passé par les contrôles et les tests nécessaires. Cela prouve également que le matériau répond parfaitement aux exigences de la réglementation thermique française RT2012.

2. La certification CEKAL : pour les vitrages isolants

Attribuée par l’association CEKAL, cette certification du même nom s’applique à tous les produits isolants pour fenêtres et vitreries. Notamment, elle garantit pendant 10 ans les performances thermiques, acoustiques et le niveau de sécurité d’un vitrage.

Certification CEKAL | France Energie SolidariteI

Elle concerne trois types de vitrages :

  • Les vitrages isolants : ce sont des types de vitrage composés de 2 à 3 verres scellés et séparés à l’aide d’un isolant ;
  • Les vitrages feuilletés : il s’agit de plusieurs verres assemblés entre eux pour former une couche isolante ;
  • Les couches de verre qui ont reçu un traitement thermique (vitrages trempés ) pour améliorer leur performance en termes d’isolation.

CEKAL fournit des garanties sur certaines caractéristiques des vitrages. Ce sont notamment : la performance thermique, la performance acoustique, la fiabilité, le niveau de sécurité face aux risques de blessures et de vandalisme ainsi que la durabilité du vitrage (résistance à l’humidité, à l’UV, à la pénétration).

3. La certification CSTBat : appliquée à tous les produits de construction

Délivrée par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, la certification portant le même concerne les produits utilisés dans la construction. Ayant pour objectif de valoriser la performance des produits, elle certifie notamment leur performance et leur fiabilité.

Certification CSTBat | France Energie SolidariteI

Dans le domaine du confort thermique, CSTBat émet des avis techniques sur les équipements de génie climatique et les procédés solaires, plus particulièrement les capteurs et chauffe-eau solaires. Elle reconnait tous les matériaux isolants déjà certifiés par Acermi, mais elle certifie également les ouvrages d’isolation thermique comme les bardages, les habillages de sous-toiture, les isolants pour dalles et plancher chauffant ou les sous-couches acoustiques minces. Elle s’applique également aux matériaux qualifiés d’isolant porteur comme le béton cellulaire, briques, mono mur terre cuite.

4. La certification QUALIBAT : décernée aux entreprises professionnelles

La certification Qualibat concerne les entreprises qui fournissent des prestations conformes et répondant aux normes. C’est l’association Qualibat qui la décerne aux organismes faisant preuve de qualité dans leur intervention et utilisant des produits répondant aux normes. Ainsi, pour l’obtenir, un entrepreneur ou un artisan doit passer par une série d’évaluation de ses capacités techniques.

Certification QUALIBAT | France Energie SolidariteI

Une entreprise qui veut obtenir une certification Qualibat doit alors remplir certains critères d’ordre :

  • technique (ressources humaines compétentes, locaux et matériels performants, expérience professionnelle suffisante) ;
  • financier

En outre, le fait de faire appel à un professionnel certifié Qualibat pour la réalisation de vos travaux d’isolation, vous offre la garantie d’une prestation de qualité irréprochable et d’une pose d’isolation performante.

Le verre cellulaire : l’isolant qui résiste au feu

“Etes-vous à la recherche de l’isolant thermique le plus résistant au feu ? Pourquoi ne pas opter pour le verre cellulaire ? Matériau d’origine minéral, cet isolant est complètement incombustible. Il résiste au feu mais aussi à l’humidité ou encore à la force mécanique. Dotée de bonnes performances thermiques et phoniques, le verre cellulaire s’applique au mur, au plancher ou à la toiture.”

Trouver le meilleur matériau pour isoler votre maison peut s’avérer difficile. Parmi les différents types d’isolants minéraux sur le marché, le choix est en effet large. Si vous êtes à la recherche d’un isolant avec de bonnes capacités thermiques en plus d’une bonne résistance au feu, choisissez le verre cellulaire. Cet isolant minéral fabriqué à partir de sable est complètement incombustible. Résistant à toutes les épreuves, il est adapté à tous types d’isolation.

Le verre cellulaire, un isolant à faible conductivité thermique

Isolant minéral à faible conductivité thermique, le verre cellulaire s’obtient à partir de roches minérales comme le sable siliceux, le fer ou le feldspath. Quelques produits de recyclage peuvent aussi servir à fabriquer le verre cellulaire. Le processus de fabrication se fait par cuisson à 1000°C pendant laquelle la matière se fond et devient une mousse. Du carbone broyé en faible quantité vient s’ajouter au matériau pour faire dégager du gaz carbonique.

Verre cellulaire | France Energie Solidarite

Lorsque la matière refroidit, le gaz inerte renfermé dans des microcellules provoque une structure cellulaire. Ce qui confère à cette matière son excellent pouvoir isolant et sa stabilité. Disponible sous forme de plaques, de blocs ou de panneaux, le verre cellulaire est un isolant thermique efficace pour le mur, le toit ou le sol.

Verre cellulaire : incombustible et recyclable

L’une des caractéristiques principales du verre cellulaire est sa non-combustibilité. En effet, le verre cellulaire est très résistant au feu. En cas de départ d’incendie, il agit comme une barrière pour empêcher la propagation des flammes. Grâce à une fabrication de qualité, l’isolant peut aussi résister à la force mécanique, au poids mais aussi aux agressions extérieures.

Verre cellulaire incombustible | France Energie Solidarite

Complètement recyclable, cet isolant est fabriqué à partir de verre recyclé et ne provoque aucun danger pour l’environnement. En ce qui concerne sa durée de vie, le verre cellulaire ne se déforme pas et conserve ses performances d’isolation pendant très longtemps. Si vous cherchez un bon isolant pour un bâtiment, le verre cellulaire remplit tous les critères de durabilité.

Un matériau adapté à tous types d’isolations

Polyvalent et résistant, le verre cellulaire s’applique sur différentes structures. Il apportera une isolation optimale à votre habitation si vous respectez bien les conditions de pose.

Polyvalent et resistant | France Energie Solidarite

Le verre cellulaire s’utilise principalement sur les toits plats, les murs et les fondations comme les dalles ou les planchers flottants. Pour le mur, l’isolant se fixe à l’aide d’une colle. Grâce à son imperméabilité, la pose d’un pare-vapeur n’est pas indispensable. Pour le sol, le verre cellulaire se pose sur une surface régulière afin d’éviter les cassures. Quant au toit, l’isolant s’associe avec le bitume pour assurer une isolation optimale. Toutefois, pendant la pose de l’isolant, assurez-vous bien que les plaques soient jointoyées correctement. Cela assure l’étanchéité d’air requise.

Avantages et inconvénients du verre cellulaire

En plus de son incombustibilité et de ses performances thermiques, le verre cellulaire présente plusieurs caractéristiques avantageuses. Résistant, il supporte aussi le froid, les vermines ou encore les intempéries. Imperméable, il est imputrescible et résiste à l’humidité. Cette caractéristique lui assure sa durabilité et sa stabilité dans le temps. De plus, grâce à sa parfaite étanchéité, le verre cellulaire est un bon isolant acoustique. En revanche, cet isolant naturel coûte un peu plus cher par rapport aux autres isolants de sa famille. Mais le coût peut être amorti car vous n’aurez plus besoin de compléter l’installation par un pare-vapeur.

Avantages et inconvénients | France Energie Solidarite

Prix du verre cellulaire

Le tarif moyen pour une isolation en verre cellulaire se situe entre 35 et 50 euros le mètre carré. Ce qui le rend un peu plus cher par rapport à la laine de roche ou la laine de verre. Toutefois, si vous souhaitez investir dans un isolant qui apporte le maximum de sécurité, le coût en vaut la peine.

Prix verre cellulaire | France Energie Solidarite

Isolants minéraux : comment faire son choix ?

“Lorsque vous décidez de réaliser l’isolation de votre habitat, le choix vous semble difficile quant aux types d’isolants à utiliser. Laine de verre, verre cellulaire, laine de roche ou vermiculite… sont des matériaux fabriqués à partir de la roche volcanique ou du verre recyclé. Ils figurent dans la catégorie des isolants minéraux. De plus, grâce à leurs performances thermique et phonique, ils sont adaptés pour vos travaux d’isolation intérieure et extérieure. Explications.”

En rénovation comme en construction neuve, l’isolation thermique est une étape essentielle pour vous procurer un confort thermique optimal. Le choix d’un bon isolant s’impose alors. Les isolants minéraux se positionnent comme les plus économiques tout en étant performants. La laine de roche, la laine de verre, le verre cellulaire ou encore la vermiculite sont les plus sollicités pour l’isolation d’une maison. En effet, ils offrent d’excellentes performances thermiques et acoustiques.

C’est quoi un isolant minéral ?

Les isolants minéraux s’obtiennent par transformation de matières d’origine minérale. Les roches volcaniques, le verre recyclé, le sable ou la silice constituent les matières premières principales dans leur conception. Le processus de fabrication consiste à faire chauffer la matière première à haute température (environ 1500°) pour obtenir de la laine ou du verre. Les isolants minéraux sont les plus utilisés en termes d’isolation en raison de leur performance thermique.

Isolant mineral | France Energie Solidarite

Isolants minéraux : des matériaux à faible conductivité thermique

Les isolants minéraux figurent parmi les isolants qui ont la plus basse conductivité thermique. C’est-à-dire qu’ils s’opposent mieux au transfert de la chaleur par conduction. Grâce à cette propriété, ils présentent d’excellentes performances thermiques et acoustiques. Ces matériaux permettent de garder la chaleur en hiver ou de procurer la fraîcheur en été dans votre maison.
Isolants mineraux faible conductivité thermique | France Energie Solidarite

En tant que substances hygroscopiques, les isolants minéraux offrent une bonne protection contre l’humidité. Dotés d’une bonne stabilité, ils représentent un excellent choix pour l’isolation des combles, des toitures ou encore du plancher. Les isolants minéraux existent en différents formats : en panneaux rigides ou semi-rigides, en rouleau, en flocons ou en vrac.

A chaque besoin un isolant minéral

Les isolants minéraux existent dans de nombreuses variétés, chacune possédant ses propres caractéristiques. Il convient alors de bien choisir le bon isolant en fonction de vos besoins.

Type isolant minéral | France Energie Solidarite

La laine de verre : la plus économique

La laine de verre s’obtient par la fusion du sable avec des fragments de verre. Elle possède un bon pouvoir isolant et d’excellentes performances thermiques. Grâce à ces propriétés, elle est généralement utilisée pour les murs et les combles. Très sensible à l’eau, elle requiert toutefois la pose d’une membrane d’étanchéité pour préserver son état. En effet, sans protection, elle se tasse rapidement.

Laine de verre | France Energie Solidarite

En rouleau ou en vrac, la laine de roche reste l’isolant le plus vendu. Son application dépend du format.

La laine de roche : la plus répandue

La laine de roche provient de la transformation d’un minéral de fer en fibres. Elle contient également d’autres éléments recyclés. Elle convient pour l’isolation des murs, des combles ou des sous-sols de maisons. Tout comme la laine de verre, elle détient d’excellentes performances thermiques et phoniques. En revanche, elle ne résiste pas au feu et à l’humidité. Ainsi, elle requiert un traitement anti-feu et une protection contre l’humidité.

Laine de roche | France Energie Solidarite

Elle se présente en forme de rouleaux, en panneaux ou en vrac.

Le verre cellulaire : un matériau imperméable

Le verre cellulaire provient de la transformation du sable siliceux en mousse rigide. Imperméabilité, résistance au feu, durabilité, stabilité… sont autant de raisons de le choisir pour l’isolation des planchers et des toitures.

Verre cellulaire | France Energie Solidarite

Le verre cellulaire existe en panneaux rigides ou en mousse de verre.

La vermiculite : un isolant très stable

Issue de la fusion de mica avec des roches volcaniques, la vermiculite est idéale pour isoler les planchers, toitures ou murs. Elle possède une grande résistance au feu, aux rongeurs, aux insectes et à l’humidité. Elle reste également stable dans le temps. Notez cependant que la vermiculite a une performance thermique moindre comparée aux autres isolants issus de sa famille.

Vermiculite | France Energie Solidarite

Pourquoi opter pour les isolants minéraux pour ses travaux d’isolation ?

Les isolants minéraux ont avant tout l’avantage d’être des isolants résistants. Ils résistent à l’humidité, au feu et aux rongeurs. Stables et durables, les isolants minéraux pourrissent rarement. Polyvalents et moins chers, ils s’appliquent sur tous types de surfaces d’un bâtiment.

Avantages isolants minéraux | France Energie Solidarite

Sachez cependant que la plupart des isolants minéraux sont perméables et nécessitent la pose d’un pare-vapeur pour les protéger. Avec la protection nécessaire, ils durent plusieurs années.

La laine de verre : un isolant thermique efficace et accessible

“Isolant minéral le plus utilisé dans le monde, la laine de verre offre de performances thermiques et phoniques efficaces pour votre habitation. Performante, elle garantit une bonne résistance à l’humidité, au feu et aux nuisibles. Peu onéreuse, l’utilisation de la laine de verre comme isolant vous permet de bénéficier de quelques aides financières.”

A la recherche de l’isolant thermique le plus efficace et le plus économique ? Optez pour la laine de verre. Cet isolant minéral représente le matériau le plus utilisé en raison de ses performances thermiques et phoniques. Matière non hydrophile, elle résiste à l’humidité et sèche rapidement. Étant un matériau incombustible, la laine de verre protège contre les incendies. Elle résiste aux rongeurs et à la force mécanique. De plus, elle présente un bon rapport qualité-prix.

Qu’est-ce que la laine de verre ?

La laine de verre représente l’isolant minéral le plus accessible et le plus utilisé en raison de son faible coût. Fabriquée à partir de produits naturels, la laine de verre offre d’excellentes performances thermiques et phoniques. Elle garantit une température ambiante pendant l’été et garde votre maison bien chauffée en hiver. C’est une excellente alternative pour éviter de consommer beaucoup d’énergie en chauffage.

Laine de verre | France Energie Solidarite

Laine de verre : un isolant incombustible et résistant

La laine de verre s’obtient à partir de sable et de verre recyclé ou du calcin. Mélangés, ces éléments fusionnent dans le four puis subissent le processus de fibrage. Cette réalisation permet d’enchevêtrer les fibres afin d’obtenir un matelas en laine de verre. Celui-ci sera conditionné selon les objectifs d’utilisation. Ainsi, vous avez le choix entre la laine de verre en rouleaux, en panneaux rigides ou semi-rigides ou encore en vrac.

Isolant laine de verre | France Energie Solidarite

Conditionnée ainsi, la laine de verre offre d’excellentes performances thermiques. Sa résistance thermique varie selon son épaisseur. Grâce à sa structure poreuse et élastique, ce matériau constitue un isolant acoustique efficace. Incombustible par nature, cet isolant ne brûle pas et ne propage pas les flammes en cas d’incendie. Produite suivant les règles de l’art, la laine de verre conserve sa stabilité pendant longtemps et ne risque pas de se tasser.

Laine de verre : pour quelles utilisations ?

Polyvalente, la laine de verre se choisit en fonction de vos objectifs d’utilisation. Elle convient à tous types d’isolation comme combles perdus, combles aménageables, murs intérieurs :

  • Pour isoler les combles perdus, optez pour les rouleaux souples à dérouler sur le sol ou les flocons à projeter par insufflation pour les combles difficiles d’accès ;
  • Pour les combles aménageables, les rouleaux semi-rigides sont plus appropriés notamment pour isoler les rampants. Une laine d’épaisseur de 22 à 28 cm permet une bonne résistance thermique ;
  • Pour les murs intérieurs, optez pour les rouleaux semi-rigides ou panneaux rigides à haute résistance mécanique. Tandis que pour les murs extérieurs, choisissez des panneaux rigides ;
  • Pour isoler la toiture, les panneaux rigides sont plus adaptés. La pose se fait en deux couches pour atteindre une excellente résistance thermique.

Utilisation laine de verre | France Energie Solidarite

Imputrescible, la laine de verre se complète par un pare-vapeur pour éviter les risques de condensation des parois.

Pourquoi opter pour la laine de verre ?

Renfermant toutes les propriétés nécessaires, la laine de verre offre d’excellentes performances thermiques et acoustiques. De ce fait, elle représente l’isolant le plus utilisé et le plus vendu dans le monde. Disponible à moindre coût, elle est polyvalente et accessible. Très résistante, la laine de verre supporte l’humidité, le feu, les rongeurs et les vermines.

Avantages laine de verre | France Energie Solidarite

Grâce à son processus de fabrication naturelle, elle n’a aucun impact nocif sur l’environnement. De plus, elle participe à la réduction des émissions de gaz carbonique. En revanche, sa pose doit se faire dans les règles de l’art sinon elle risque de se tasser et de perdre ses qualités. Le port de masque et des gants de protection est indispensable pendant la pose, car la laine peut irriter la peau.

Quel est le prix de la laine de verre ?

La laine de verre constitue l’isolant le moins cher. Toutefois, son prix dépend de son épaisseur et de son conditionnement. Le tableau suivant vous renseigne sur le prix de cet isolant minéral :

Type de laine de verrePrix
Laine de verre 45 mm3 euros/m2
Laine de verre 100 mm8  à 10 euros/m2
Laine de verre en panneaux15 euros/m2
Laine de verre en rouleaux14 euros/m2
Laine de verre en vrac3 à 5 euros/kg

Les aides financières disponibles

Si vous optez pour la laine de verre en tant qu’isolant thermique parmi les différents types d’isolants, vous pouvez bénéficier de quelques aides financières pour réaliser vos travaux. Il s’agit notamment :

  • du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) accordé par l’Etat ;
  • des Primes CEE (Certificats d’économie d’énergie) vous permettant de bénéficier d’aides financières pour tous travaux de rénovation énergétique comme le cas du Programme Isolation 1€. Elles sont payées par les fournisseurs d’énergie.

Aide financiere travaux renovation | France Energie Solidarite

Les essentiels de la technique d’isolation par la laine déroulée

“La technique de la laine déroulée est un des procédés pour isoler des combles perdus ou aménageables. Elle consiste à dérouler de la laine de roche ou de la laine de verre sur le sol des combles pour avoir une bonne isolation thermique pendant quelques années. Souvent réalisée par un spécialiste, c’est une méthode pratique et pas chère.”

Une bonne isolation est synonyme d’un confort thermique optimal. En isolant votre maison, vous limitez les déperditions de chaleur et gardez la bonne température en été comme en hiver. Pour isoler un logement, vous avez le choix entre plusieurs techniques d’isolation. Le soufflage comme l’épandage ou encore la laine déroulée font partie des méthodes d’isolation par l’intérieur. En ce qui concerne la technique de la laine déroulée, celle-ci se positionne comme la plus facile à mettre en œuvre.

En quoi consiste la technique de la laine déroulée ?

La technique de la laine déroulée consiste tout simplement à dérouler la laine sur le sol sans recourir à une action mécanique. Cette méthode est préconisée pour l’isolation des combles perdus à condition que ces derniers soient accessibles. Elle s’applique aussi pour l’isolation des combles en attente d’être aménagés dans une maison neuve ou rénovée.

Technique laine déroulée | France Energie Solidarite

Dans les combles à aménager, l’isolation se fait sur le plancher et quelquefois sur la toiture. En revanche, pour les combles perdus, elle est réalisée entre les solives du plancher. Cette technique peut être réalisée par soi-même, mais il est plus prudent de faire appel à un spécialiste.

Les matériaux à utiliser

Vous avez le choix entre deux principaux matériaux lorsqu’il s’agit de réaliser une isolation avec de la laine déroulée :

Ce sont des laines minérales issues de la fusion du sable et de verre pour la laine de verre et du basalte pour la laine de roche. Ces matériaux offrent des performances thermiques satisfaisantes. Ils ont une très bonne résistance au feu et améliorent également le confort acoustique.Matériaux utiliser : laine de verre et laine de roche | France Energie Solidarite

C’est l’épaisseur de la laine qui détermine le niveau de résistance thermique de l’isolation. Pour atteindre le niveau préconisé qui est de R = 7 m2.K/W, il est recommandé de prendre une épaisseur de 30 cm. La laine peut être monocouche, mais vous pouvez aussi superposer les couches pour éviter les ponts thermiques. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez aussi choisir la laine en rouleau auto-déroulante. Une fois l’emballage ouvert, elle couvre rapidement la totalité de la superficie à isoler tout en assurant un bon calfeutrage.

Mise en œuvre de la technique de la laine déroulée

La mise en œuvre de la technique de la laine déroulée est simple et moins contraignante que d’autres méthodes. La pose de la laine à dérouler nécessite toutefois quelques conditions pour réaliser les travaux dans les règles de l’art.

Pour les planchers des combles perdus, il est nécessaire de poser une membrane pour l’étanchéité de l’air avant de dérouler l’isolant. Un film pare-vapeur ou un frein-vapeur au sol fera l’affaire. Cette membrane anti-humidité permet de protéger la laine et d’éviter qu’elle ne se dégrade rapidement. En effet, la laine peut vite se tasser si une humidité l’affecte.
Technique isolation avec laine déroulée | France energie solidarite

Pour fixer la membrane sur les murs, vous pouvez utiliser du mastic. Quant à la pose de l’isolant proprement dit, il suffit juste de déballer la laine, de la dérouler délicatement sur le sol. Pour éviter la création des ponts thermiques, le matériau doit être posé bord à bord jointivement.

Coût de l’installation d’isolation par laine déroulée

Le coût de la mise en œuvre de l’isolation par la laine déroulée dépend de trois facteurs :

  • de la totalité de la superficie des combles à isoler,
  • du prix de la laine
  • et de la main-d’œuvre du spécialiste.

En ce qui concerne le prix des isolants, comptez environ 16 à 20 euros par mètre carré pour la laine de verre et 20 à 25 euros par mètre carré pour la laine de roche.

Cout installation laine déroulée | France Energie Solidarite

Points importants sur la technique de la laine à dérouler

La technique de la laine déroulée est principalement pratique et peu coûteuse. Elle est facile à réaliser et rapide à mettre en œuvre. C’est l’un de ses plus grands avantages.

Avantages laine deroulée | France Energie Solidarite

En termes de confort thermique, la laine offre une bonne résistance. Si sa pose se passe dans les bonnes conditions (protection par une membrane étanche), les ponts thermiques peuvent disparaître. Dotée d’une performance durable, la laine s’avère être un bon isolant acoustique. Toutefois, sachez que ce type de matériau peut se tasser au fil des années et perdre sa qualité isolante en négligeant sa protection. Il faut donc prévoir de la remplacer au bout de quelques temps.

La laine de roche : un isolant pas cher et polyvalent

“Matériau le moins cher du marché, la laine de roche est un isolant minéral polyvalent. Cette matière à base de roche volcanique vous offre des performances thermiques et phoniques optimales pour l’isolation de vos murs, sols, toitures ou combles. En panneaux, en rouleaux ou en vrac, elle est incombustible et résistante à toutes épreuves. En plus, elle bénéficie d’une longévité exceptionnelle.”

Vous envisagez de faire isoler votre maison, mais vous ne savez pas quel type d’isolant choisir ? Optez pour la laine de roche, un isolant minéral issu de la roche volcanique. Avec sa résistance au feu et à l’humidité, cet isolant naturel est particulièrement polyvalent. Respectueux de l’environnement, il améliore les performances thermiques et phoniques de la toiture et du plancher. De plus, il est abordable et facilement accessible.

Qu’est-ce que la laine de roche ?

Issue de la famille des isolants minéraux, la laine de roche s’obtient à partir du basalte. Il s’utilise dans le bâtiment comme isolant en raison de ses performances thermiques. Grâce à sa faible conductivité thermique, il offre un confort optimal dans toute l’habitation. Vous pouvez disposer de cet isolant sous plusieurs formes : en flocons, en panneaux semi-rigides, en rouleaux.

Laine de roche | France Energie Solidarite

Comment produire ce matériau ?

Le processus de fabrication de la laine de roche ressemble à une éruption de volcan. En effet, le basalte entre en fusion dans un four chauffé avec du coke à 1500 °C. La roche se transforme en fibres sous l’action des roues tournant à grande vitesse. Un liant et de l’huile minérale sont alors ajoutés aux fibres pour les rendre stables et hydrofuges.

Produire laine de roche | France Energie Solidarite

Grâce à ce processus, le produit acquiert des caractéristiques avantageuses pour vos travaux d’isolation. Incombustible, l’isolant ainsi obtenu résiste au feu. Il ne propage pas de flamme et ne prend pas feu en cas d’incendie.

Quand utiliser ce type d’isolant ?

En rénovation ou en construction neuve, la laine de roche convient à tous travaux d’isolation même pour la cas du Programme coup de pouce isolation appelé isolation 1€ tel que définit par la loi POPE. A chacun de vos besoins en isolation correspond une forme adaptée et une méthode d’application spécifique.

Cas des toitures

Pour isoler vos toitures, la laine de roche s’utilise avec la méthode sarking. Dans ce cas, vous aurez besoin de panneaux rigides à double densité. L’isolant se pose alors sur un platelage en bois avant la couverture des toitures.

Laine roche pour isolation toiture | France Energie Solidarite

Sur les murs extérieurs

Pour isoler les murs à l’extérieur, vous aurez besoin de panneaux de laine de roche à double densité. Les isolants se posent de façon verticale, jointivement collés l’un près de l’autre.

Laine de roche murs exterieurs | France Energie Solidarite

Pour les murs intérieurs

Sur les murs intérieurs, le matériau s’utilise en panneaux semi-rigides. En effet, l’isolant doit être assez résistant pour supporter la force mécanique pendant la pose. Celle-ci se fait de façon verticale.

Laine de roche murs intérieurs | France Energie Solidarite

Cas du sol

Pour le sol, optez pour les panneaux rigides à double densité. C’est le seul isolant capable de supporter le coulage d’une dalle de béton en surface. Choisissez la plus forte épaisseur d’isolant pour assurer une excellente performance thermique.

Laine de roche pour le sol | France Energie Solidarite

Pour les combles aménageables

Dans le cas des travaux d’isolation des combles aménageables, la laine de roche en panneaux semi-rigides est la plus appropriée. Elle se pose en une ou deux couches selon la résistance thermique souhaitée. Elle permet d’assurer non seulement le confort thermique, mais également de gagner un gain d’espace.

Laine de roche combles aménageables | France Energie Solidarite

Pour les combles perdus

Quant aux combles perdus, la laine de roche en rouleaux ou en flocons sont les formes les plus appropriées. En rouleau, elle se pose en deux couches pour avoir la résistance thermique adéquate. En vrac, la laine s’épand de façon naturelle avec un râteau.

Laine roche combles perdus | France Energie Solidarite

Points importants à retenir sur la laine de roche

La laine de roche est l’isolant minéral le plus utilisé en raison de ses caractéristiques avantageuses. En effet, c’est un isolant polyvalent adapté à tous les types d’isolation. La laine de roche supporte le feu, l’humidité, les vermines ou encore la force mécanique. Non hydrophile, la laine de roche se sèche rapidement après un contact avec l’eau et recouvre ses performances thermiques facilement.

Avantages laine de roche | France Energie Solidarite

Stable et durable, elle ne se tasse pas lorsqu’elle reçoit les protections nécessaires. Sachez toutefois que la laine de roche peut provoquer des allergies ou des irritations de la peau. Il convient alors de se protéger avec des gants et des lunettes pendant la pose du produit.

Où trouver de la laine de roche ?

Disponible dans les magasins de bricolage ou chez le fabricant, le prix de la laine de roche dépend de sa forme et de certaines caractéristiques.

Prix laine de roche | France Energie Solidarite

Pour les panneaux, le prix dépend de l’épaisseur, de la densité et des dimensions. Les panneaux s’achètent entre 22 et 40 euros le mètre carré. La laine de roche en rouleau coûte entre 5 et 20 euros le mètre carré. Tandis que le prix du sac de laine de roche en vrac oscille entre 5 et 15 euros.

Isolation combles : focus sur les 4 grands types d’isolants

“Pour l’isolation des combles, il existe quatre grands types d’isolants qui se distinguent les uns des autres. Les isolants naturels sont écologiques et recyclables alors que les isolants minéraux sont performants et très économiques. Quant aux isolants synthétiques, ils ont une bonne conductivité thermique et sont imperméables. Les isolants nouvelle génération sont performants et à la pointe de la technologie.”

Laine de roche, fibre de bois, ouate de cellulose, perlite ou encore panneaux sous vide (PIV), de nombreux types d’isolants permettent d’isoler les combles. Toutefois, il est important de savoir lequel convient mieux à tel ou tel endroit. Tous les isolants n’ont pas les mêmes caractéristiques ni les mêmes performances thermiques. Certains sont des meilleurs conducteurs thermiques tandis que d’autres sont à la fois performants en termes d’isolation acoustique. Voici les quatre grandes familles d’isolants recommandés pour les combles.

1. Les isolants naturels : l’isolation écologique

Les isolants naturels (appelés aussi isolants bio-sourcés) sont d’origine animale ou végétale. Ils sont appelés ainsi car ils sont issus de matière première végétale et animale. Leur fabrication ne nécessite pas beaucoup d’énergie. Ces isolants sont capables de retenir la chaleur en hiver et maintenir la fraîcheur en été. Ils affichent une bonne performance thermique et une efficacité remarquable pour une isolation phonique. Ces matériaux sont écologiques, durables et parfaitement recyclables. En revanche, ils sont souvent sensibles au feu et à la moisissure. Ce qui explique pourquoi ils doivent être traités par des produits ignifuges.

Isolants naturels | France Energie Solidarite

La laine de chanvre, la laine de mouton, le liège, le lin, l’ouate de cellulose font partie des isolants naturels. Ils sont disponibles en rouleaux, en vrac ou en panneaux. Ils sont généralement utilisés pour l’isolation des combles perdus et aménageables.

2. Les isolants minéraux : les plus choisis

Les isolants minéraux sont les isolants les plus connus et les plus sollicités en raison de leurs propriétés. En effet, ils ont d’excellentes qualités phoniques et thermiques. Ils résistent au feu et ont une longue durée de vie. Ce qui permet de les placer dans des endroits près du feu.

Ils sont issus de la fusion de roches volcaniques, de sables, et d’autres minéraux. Ces types d’isolants résistent aux rongeurs, ils sont imputrescibles et réputés peu onéreux. Toutefois, ils sont perméables et doivent être protégés par une membrane d’étanchéité d’air (pare-vapeur). Ils ont aussi tendance à s’affaisser avec le temps.

Isolants minéraux | France Energie Solidarite

La laine de roche, la laine de verre, la perlite font partie des isolants minéraux. Ils peuvent être utilisés à tous types d’endroits (combles, toitures, planchers, etc.) Disponibles sous forme de panneaux, en vrac ou en flocons, ils s’utilisent généralement pour isoler les combles perdus.

3. Les isolants synthétiques : une conductivité thermique optimale

Les isolants synthétiques sont issus du processus de fabrication du raffinage du pétrole brut. Ce sont d’excellents isolants thermiques avec une conductivité thermique très satisfaisante, en été comme en hiver.

Isolants synthétiques | France Energie Solidarite

Ces types d’isolants offrent plusieurs avantages : imperméables, imputrescibles, légers et durables. En revanche, ils n’offrent pas de bonnes performances acoustiques et restent sensibles au feu. Ils requièrent l’utilisation de matériaux coupe-feu.

Le polystyrène, le polyuréthane et la mousse phénolique sont les isolants synthétiques les plus connus. Vendus sous forme de mousse ou de panneaux, ils s’utilisent pour une isolation extérieure et les travaux de rénovation de bâtiment.

4. Les isolants nouvelle génération : performances accrues grâce aux avancées technologiques

Les isolants nouvelle génération sont issus de processus de fabrication technologique à base de films d’aluminium et de couches d’air. Ils sont particulièrement élaborés pour offrir d’excellentes performances thermiques. Sachez toutefois qu’ils n’ont pas tous les mêmes performances acoustiques. Certains sont excellents, mais d’autres ne le sont pas.

Isolants nouvelle génération | France Energie Solidarite

Ces types d’isolants sont durables et résistent dans le temps. Ils sont aussi imperméables et traités avec des produits ignifuges pour les rendre résistants au feu. Ces matériaux sont particulièrement légers même avec un niveau d’épaisseur élevé et ne se tassent pas au fil du temps.

Les aérogels, les isolants minces ou encore le bloc mono mur figurent parmi ces isolants nouvelle génération. Ils peuvent servir de mur porteur. Ce sont des isolants performants qui conviennent également aux combles.

Ces types d’isolants sont aussi valable pour l’isolation des combles du Programme Isolation des combles pour 1€ dans le cadre de la loi POPE. Mais savez-vous, pourquoi isoler les combles ?